Fin d'une spécificité française qui durait depuis 1985

Les motards français peuvent désormais rouler avec des motos de plus de 100 chevaux.

Depuis le 1er janvier 2016, les motos neuves répondant à la norme Euro4 et équipées d'un système d'antiblocage des freins (ABS) pouvait être vendues dans leur configuration d'origine.

Il fallait déterminer le sort des motos d'occasions bridées.

Depuis le 14 avril 2016, les motos équipées d'un système d'antiblocage des freins (ABS) peuvent rouler en France à leur puissance nominale d'origine.

Le débridage, ou plutôt la remise en configuration d'origine doit passer par les constructeurs et leurs distributeurs.

En effet, ces derniers doivent effectuer une demande "d'agrément du prototype"permettant de recevoir une nouvelle plaque d'identification du véhicule. Une fois cette plaque de transformation reçue, il sera alors possible de demander une nouvelle carte grise à la préfecture. Cette nouvelle carte grise devra être transmise à l'assureur.

Pour Chatel Assurances, il n'y aura aucune incidence tarifaire ou d'acceptation car nous avons toujours considéré que le bridage/débridage n’entraîne pas de corrélation avec la sinistralité d'une moto.

En revanche, il est important que les clients assurés roulent sur des véhicules homologués et entreprennent les démarches pour "régulariser" leurs machines auprès des professionnels.

Pour une étude personnalisée et à adaptée au motard que vous êtes contactez nous au 05 35 54 08 08.

Bonne route et prudence sur la route..